Les empreintes en chirurgie implantaire > Techniques d’empreinte

Les empreintes en chirurgie implantaire

Techniques d’empreinte

 

transferts d'empreintes

Il existe actuellement deux techniques : A) Indirecte (twist lock) ; B) Directe (pick-up)

Fig. 1 : Schéma du transfert Twist Lock pendant la phase d’empreinte
Au centre : Les transferts d’empreintes et les répliques varient selon le diamètre du col implantaire.
a) implant standard avec un col de 4,1 mm de diamètre
b) implant de petit diamètre avec un col de 3,4 mm de diamètre
Fig. 2 : Schéma du transfert Pick Up pendant la phase d’empreinte

cols implantaires

A- La technique indirecte (Twist Lock).

Fig. 2 et 3: Vues occlusale des vis de cicatrisation et des cols implantaires après leur dépose

radiographie transferts

A- La technique indirecte (Twist Lock).

Fig. 4 et 5 : Vue clinique et radiographie des transferts Twist Lock en place.

porte empreintes métallique

A- La technique indirecte (Twist Lock).

Fig. 6 et 7 : Porte empreinte métallique et empreinte réalisée (les transferts Twist Lock, transvissés aux répliques sont ici repositionnés dans l’empreinte avant qu’elle ne soit coulée).

modeles de travail

A- La technique indirecte (Twist Lock).

Fig. 8 et 9 : Modèle de travail avec les piliers en place et radiographie de contrôle

couronnes solidarisées

A- La technique indirecte (Twist Lock).

Fig. 10 et 11 : Vue clinique et radiographie des couronnes solidarisées (Réalisation prothétique : Dr S. Rozanes).

technique directe Pick Up

B- Technique directe (pick-up).

La technique : les transferts sont transvissés sur les répliques d’implants qui seront noyées dans le matériau constituant le modèle de travail.

radiographies pre operatoires

B- Technique directe (pick-up).

Fig. 14 a, b et c Radiographies pré-opératoires d’un patient présentant une alvéolyse terminale généralisée nécessitant le passage à l’édentation compète maxillaire.

extractions

B- Technique directe (pick-up).

Fig. 15 et 16 : Vues cliniques préopératoire et après extractions

implantation immédiate

B- Technique directe (pick-up).

Fig. 17 et 18 : Extractions et implantation immédiate et puis suture avant la phase d’empreinte.

transferts d’empreintes Pick Up

B- Technique directe (pick-up).

Fig. 19 et 20 : Mise en place des transferts d’empreintes Pick Up

A) Technique indirecte (Twist Lock).

Cette technique, réputée moins précise, permet de traiter des patients présentant une ouverture buccale limitée. Elle peut être également intéressante lors de la prise d’empreinte sous anesthésie générale ou sous sédation consciente (espace de travail limité par le packing ou la sonde d’intubation).

B) Technique directe (pick-up).

 

Doit-on solidariser les transferts d’empreinte ?

La solidarisation à la résine permet d’augmenter significativement la précision du modèle de travail. Il est conseillé de réaliser l’armature en résine à l’avance car ce matériau se contracte beaucoup durant les premières 24 heures (Mojon P et al, 1990). L’armature sera 9 solidarisée aux transferts au moment de l’empreinte, réduisant ainsi la quantité de résine ajoutée et donc la variation dimensionnelle.

a. La solidarisation à la résine

La solidarisation à la résine permet d’augmenter significativement la précision du modèle de travail. Il est conseillé de réaliser l’armature en résine à l’avance car ce matériau se contracte beaucoup durant les premières 24 heures (Mojon P et al, 1990). L’armature sera 9 solidarisée aux transferts au moment de l’empreinte, réduisant ainsi la quantité de résine ajoutée et donc la variation dimensionnelle.

b. Le sablage des transferts

Le sablage des transferts et leur enduction avec l’adhésif du matériau d’empreinte, semblent donner des résultats comparables. (Vigolo P. et al, 2003).

c. Une autre technique utilisant le plâtre

Une autre technique utilisant le plâtre comme matériau d’empreinte au niveau des secteurs implantés permet en un seul temps d’obtenir à la fois l’empreinte des tissus mous et la solidarisation rigide des transferts. Cette méthode est intéressante dans des cas d’édentements complets. (Assif D. et al, 1999). D’autres auteurs pensent qu’il n’est pas nécessaire de solidariser les transferts d’empreinte (Hsu CC. et al, 1993). Lors de la réalisation de bridges, il est possible de fabriquer, après la coulée de l’armature, des clés de soudure permettant de corriger une légère déformation. Il est donc recommandé, dans le cadre d’une empreinte en chirurgie implantaire de ne pas solidariser les transferts pour simplifier la protocole et ainsi de diminuer les risques de contamination du site opératoire.

 

Suite > 3. Matériaux d’empreinte

Ressources > consulter le diaporama / cas clinique illustré

Chirurgie buccale

 

EMPREINTES IMPLANTAIRES

Les empreintes en chirurgie implantaire


EMPREINTE IMPLANTAIRE avec ENREGISTREMENT DE L'EMERGENCE DE LA PROTHESE

Prothèse sur implant : empreinte avec enregistrement du profil d’émergence de la prothèse


EMPREINTES IMPLANTAIRES

Transferts pour empreinte directe sur implants à connexion externe.


EMPREINTES IMPLANTAIRES

Transferts pour empreinte indirecte, directement à partir du col d'implants à connexion externe.