mise en charge immédiate (MCI) > 7 - Echecs implantaires et conduites à tenir

Mise en charge immédiate: ECHECS & SOLUTIONS


Si l'implant placé dans sa logette osseuse avec une stabilité primaire satisfaisante devient mobile, il ne peut plus assurer sa fonction prothétique. C'est l'échec de l'ostéo-intégration.
L'échec peut aussi être esthétique, il est alors plus subjectif.
Les causes de mobilité implantaire sont d'origine :


Une mobilité importante de l'implant conduit à une lyse horizontale de la corticale périimplantaire. C'est pourquoi il faut décharger ou déposer l'implant mobile au plus vite.
Les échecs d'ostéo-intégration se déclarent le plus souvent de 4 à 12 semaines après la mise en charge immédiate

Identification clinique de l'échec de l'ostéo-intégration

Les signes cliniques de l'échec d'ostéo-intégration sont :


Conduite à tenir face à l'échec

Lorsqu'un implant a été identifié comme étant mobile, le plus simple est de le déposer. Il peut alors être remplacé par un implant de plus gros diamètre, éventuellement plus long. Après la dépose de l'implant, l'alvéole est soigneusement révisée.
Si la stabilité primaire est inférieure à 35 Ncm, l'implant est laissé en nourrice. Cela permet de ne pas interrompre le traitement implantaire. Le traitement accéléré est abandonné. Il se poursuit à la vitesse conventionnelle.


Radiographie d'IMPLANTS MOBILES

Les implants 13 et 14 sont devenus mobiles suite à une fracture de la prothèse.
L'implant 14 montre des signes de souffrance osseuse en forme de V.



Echec ayant eu lieu dans les six premières semaines

Lorsque la mobilité implantaire est avérée, il est parfois encore possible de récupérer la stabilité clinique d'un implant mobile.
Cela ne s'applique que lorsque la mobilité mobile s'est déclarée dans les six premières semaines suivant la mise en charge
Si un implant de plus grand diamètre ne peut pas être envisagé ou que l'implant mobilisé n'est pas indispensable à la fonction de la prothèse, il est encore possible de le décharger et de le protéger des contraintes auxquelles il était soumis.
L'implant est alors surveillé durant trois mois. Si à la fin du second mois la stabilité de l'implant ne s'est pas affermie, l'implant est déposé. Si la stabilité s'améliore, il est alors possible de remettre l'implant en fonction.



Crédits : bibliographie et auteurs



Mise en charge immédiate

 

VIDEO

Mise en charge immédiate, phase chirurgicale, phase pre-prothétique.


ESTHETIQUE IMPLANTAIRE

Positionnement implantaire avec exigence esthétique ; distance entre l'implant et la dent adjacente ; lyse osseuse.


PLACEMENT 3D DES IMPLANTS

Ensemble des circonstances de placement d’un implant. Site guéri. Sites postextractionnels.


MISE EN CHARGE IMMEDIATE

Traumatisme dentaire. Perte de 3 dents ; perte de substance osseuse ; bridge sur 3 implants ; cicatrisation osseuse ; prothèse provisoire ; mise en charge immédiate


EDENTATION UNITAIRE

Edentation unitaire et mise en charge immédiate; sites postextractionnels.


EDENTATION TOTALE et MCI

Mise en charge immédiate d’une prothèse maxillaire chez un patient en voie d’édentation.


COMBLEMENT OSSEUX et MCI

Comblement d’un hiatus entre l'implant et les parois de l'alvéole.


PROTOCOLES DE MISE EN CHARGE

Protocole en 2 temps. 5 mois / 9 mois ; Protocole en 1 temps. 7 mois / 3 mois ; Protocole de mise en charge immédiate. de quelques heures à 3 jours

  • Mise à jour : Mars 2010