GREFFE OSSEUSE et IMPLANTS > 2 - Spécificités du secteur postérieur

Spécificités du secteur postérieur


Caractéristiques propres des secteurs postérieurs, mandibulaire et maxillaire.

Ces secteurs mandibulaire et maxillaire possèdent chacun leur propre spécificité anatomique. La planification chirurgicale doit en tenir compte et s’y adapter.

A ) Spécificités anatomiques propres au secteur postérieur du maxillaire

1 - Qualité osseuse

Le secteur postérieur présente souvent un os de faible densité

2 - Quantité osseuse

Le volume osseux disponible pour recevoir un implant est souvent limité par la présence du sinus maxillaire. Après extractions dentaires, la crête osseuse est soumise à une double résorption susceptible de réduire considérablement le volume osseux disponible. La restauration à l’aide d’une prothèse amovible accélère encore la résorption osseuse, multidirectionnelle.
Des antécédents de maladie parodontale jouent le rôle de facteur favorisant la destruction osseuse.

3 - Sinus maxillaire

L’existence du sinus maxillaire complique les procédures d’augmentation osseuse. La pneumatisation sinusienne limite les choix thérapeutiques.


Déficit osseux

Édentement partiel au maxillaire postérieur. Noter la position des bords marginaux cervicaux des couronnes virtuelles par rapport à la crête osseuse. Le déficit est ainsi plus aisément apprécié.

B ) Spécificités propres au secteur postérieur de la mandibule

1 - Quantité osseuse

Dans cette zone, la résorption osseuse centrifuge postextractionnelle peut progresser jusqu’à ne laisser persister qu’une une mince crête osseuse.

2 - Canal dentaire mandibulaire, nerf et artère linguaux

La mandibule est traversée par le pédicule mandibulaire. Entre l’extrémité du foret et le pédicule vasculo-nerveux, une marge de sécurité de 2 mm est à respecter

3 - Foramen mentonnier

Le foramen mentonnier représente une limitation anatomique à la pose des implants dans la région des prémolaires mandibulaires. Une marge de sécurité de 2 mm autour de sa localisation est recommandée, elle limite l’espace disponible à la pose des implants


Dans les secteurs postérieurs, le choix thérapeutique suit l’évaluation du volume osseux résiduel et la situation prothétique présente. L’évaluation du degré de pneumatisation du sinus maxillaire permet d’évaluer la nécessité d’un comblement intrasinusien ou d’une augmentation verticale de type onlay. En absence d’une pneumatisation sinusienne, le niveau du plancher sinusien se situe sur le même plan que le plancher nasal.

3 - GREFFE OSSEUSE. Augmentation du volume osseux, comblement sinusien ...



Greffe osseuse

 

CONGRES 2011

"Greffe sinusienne" Les secrets de la simplicité. Hôpital Américain de Paris


GREFFE OSSEUSE

Matériaux de comblement osseux, secteur antérieur


AUGMENTATION OSSEUSE

Os autogène


SINUS LIFT

Elévation sinusienne. Chirurgie osseuse piezoelectrique (piezochirurgie)


EXPANSION OSSEUSE

Expansion de crête à l’aide du piézotome. Chirurgie ultrasonique ou piezoélectrique