Glossaire : chirurgie buccale /implantologie

édentation partielle

Chez l’édenté partiel, la décision thérapeutique dépend de la valeur prothétique des dents résiduelles ; l’étendue, la localisation et l'étiologie de l’édentement ; l’âge du patient ; l’espace prothétique disponible ; la demande prothétique et esthétique du patient. La demande esthétique dans les secteurs antérieurs est souvent importante

édentement total

Dans le cas d'un édentement total, les différentes options thérapeutiques sont : - bridge complet implanto-porté ou prothèse fixée implanto-portée quand la crête osseuse est peu résorbée ; - prothèse amovible supra-implantaire quand la résorption osseuse est avancée. Une reconstruction osseuse est à envisager quand la résorption osseuse est extrême

édentement unitaire

Les indications du traitement de l'édentement unitaire sont adaptées pour traiter : une agénésie dentaire ; un édentement associé à des dents adjacentes saines ; un édentement associé à un diastème.

élongation coronaire

L'élongation coronaire représente l'ensemble des techniques qui visent à aménager les tissus parodontaux autour de la dent. Elle est indiquée pour accéder à une lésion sous gingivale tels les caries, les traumatismes dentaires (fêlures, fractures), pour augmenter la hauteur de la couronne (la partie visible des dents) ainsi que pour traiter des affections parodontales, et enfin, améliorer l'esthétique (par exemple lorsque la gencive recouvre les dents de façon excessive.)

Empreinte

L’empreinte, en implantologie comme en prothèse traditionnelle, est l’étape incontournable qui permet de transférer une situation de la clinique au laboratoire de prothèse. Elle est réalisée en bouche, elle est ensuite traitée pour aboutir à un modèle de travail.

Empreinte directe

La particularité de l'empreinte directe est l'utilisation d'un porte-empreinte perforé. Cette technique n'est pas la plus simple, mais elle semble être la plus fiable, ce qui l'indique comme technique de choix.

Empreinte implantaire

L’empreinte implantaire doit tenir compte des particularités de la prothèse implantaire. Sa logique est très différente de celle rencontrée en prothèse conventionnelle. L’empreinte implantaire peut être simplement qualifiée d’empreinte de positionnement. Le support implantaire n’offre pas la même mobilité que la dent naturelle. L’empreinte implantaire demande une grande précision dimensionnelle mais exige peu de précision dans l’enregistrement des détails.

Empreinte indirecte

La technique d'empreinte indirecte permet d'utiliser un porte-empreinte classique et se rapproche beaucoup de l'empreinte de préparation dentaire. Sa moindre précision limite son indication à l'enregistrement d'un faible nombre d'implants.

Empreintes en chirurgie implantaire

La prise d’empreinte en chirurgie implantaire va devenir de plus en plus fréquente, pour répondre aux exigences prothétiques. Elle permet d’envisager une mise en charge immédiate, une mise en temporisation immédiate ou de réaliser la prothèse pendant la phase d’ostéointégration des implants.

En voie d'édentation

Mise en charge immédiate d'une prothèse maxillaire chez un patient en voie d'édentation. Les taux de succès des implants sont élevés et semblables à ceux obtenus par les méthodes classiques de mise en charge différée.

Environnement osseux

Lors de la planification 3D en IAO implantologie assistée par ordinateur : la faible densité osseuse du côté vestibulaire peut constituer une source d'inquiétude. Le logiciel permet alors de procéder à une approche dynamique de l'environnement osseux

Espace biologique

La dent est le seul organe plongeant simultanément dans un milieu externe septique (porteur de germes pathogènes, susceptible de disséminer de l'infection) et un milieu interne aseptique. Ces milieux sont séparés par une jonction tissulaire composée d'un ensemble de structures, elle détermine un "espace biologique."

Espace de sécurité

La fonction "détection de collisions" permet de vérifier si la distance entre le nerf dentaire et l'apex de l’implant est suffisante. Si l'implant pénètre dans l'espace de sécurité, cela active l'alarme du détecteur de collisions.

Espace osseux

Lors de la planification 3D en IAO implantologie assistée par ordinateur : la pose de l'implant est simulée dans la zone à implanter. L'espace osseux disponible en largeur et en hauteur est mis en évidence

Espace prothétique

Lorsque la distance mésio-distale est insuffisante pour la mise en place d'un implant, un traitement orthodontique est envisagé. L'espace prothétique est alors recréé et l'implant peut être ainsi positionné.

Esthétique dentaire

L'esthétique dentaire en implantologie s'apprécie par : la présence d'un profil d'émergence harmonieux, la préservation des papilles, le maintien du rebord gingival dans le temps.

Eucalyptus

En phytothérapie, pour l'halitose ou mauvaise haleine, l'eucalyptus masque les mauvaises odeurs et possède une action bactéricide

Examen tomodensitométrique

Voir CT Scan

Expansion de crête

L’avènement de la chirurgie ultrasonique (piezoélectrique) avec ses inserts vibrants a considérablement simplifié l’expansion de crête osseuse. Cette technique, pratiquée en présence d'une crête osseuse fine, est applicable aussi bien à la mandibule qu’au maxillaire.

Expansion osseuse

Les expansions de crête peuvent concerner une dent, surtout dans la zone antérieure du maxillaire, et jusqu’à une arcade complète. Le gain final en largeur de la crête varie entre 2 et 5 mm. Les implants peuvent être posés en même temps que l’expansion de la crête osseuse ou en différé.

Extraction-implantation immédiate

L'extraction-implantation immédiate suivie d'une mise en charge immédiate est le protocole de choix quand il s'agit de réhabiliter au plus vite un site nécessitant des extractions dans une zone esthétique. La durée du traitement varie entre une heure et 72 heures

Extractions dentaires

L'extraction dentaire se déroule en plusieurs phases dont l'objectif principal est de préserver les tissus résiduels, et, éventuellement, de les adapter à leur fonction future.

Extractions des racines

L'objectif de l'extraction des racines fracturées est toujours de conserver l'os. La partie terminale de la racine fracturée (apex) doit être localisée et luxée. L'extraction de la racine peut être réalisée à l'aide d'une pince à écharde.

Haut de page