Actualités du site

JANV 22

VIDEOS : Le logiciel IAO et ses différentes fonctions

1 commentaire 2011 à 2:35 posté par Les Implants Dentaires

POSE GUIDEE DES IMPLANTS : traitement informatique de l'image et ses conséquences.
Rubrique Vidéo. N°2 :
Réorientation des images par rapport au plan occlusal tirée du premier ouvrage dentaire sur iPad en 2 tomes : Implantologie assistée par ordinateur.



Les fonctions du logiciel IAO permettent de superposer les implants sur les bases osseuses détectées par la radiographie. Cette superposition se fait sur un mode tridimensionnel, c'est-à-dire qu'il est possible de faire pivoter les implants dans tous les plans de l’espace et voir immédiatement l'incidence de chaque mouvement réalisé dans tous les plans de l’espace.
A partir d’une large bibliothèque d’implants où les systèmes implantaires les plus courants sont représentés, il est possible de choisir un diamètre et une longueur d'implant et vérifier si ce choix est compatible avec le volume osseux disponible.
Dans la bibliothèque du système implantaire considéré, il est aussi possible de choisir un des piliers prothétiques disponibles et apprécier son incidence sur la future construction prothétique.

Signaux parasites interférant avec les images :
En interagissant avec les différentes structures qu’ils rencontreront sur leur chemin, les rayons X seront soumis à des dispersions et des réflexions. Ces rayons secondaires induisent des signaux parasites, encore appelé bruit, qui nuisent à la reconstitution 3D des structures en place.
Ce bruit empêchera de clairement distinguer la partie osseuse des parties prothétiques en place, tels que tenons endodontiques, amalgames, couronnes ou bridges, ou du guide chirurgical. De ce fait, une des fonctions du logiciel est de pouvoir nettoyer le signal parasite pour mieux mettre en évidence chaque élément en place dans la cavité buccale.
Cependant, ce nettoyage possède un coût, soit en temps lorsqu’il est fait par le praticien lui-même, soit financier lorsqu’il est délégué à l’extérieur.
Dans l’absolu et dans la plupart du temps, il est possible d’effectuer une simulation 3D sans procéder à un nettoyage au préalable, surtout si un guide radiologique a été utilisé.
Dans des cas complexes, par exemple lorsque la radiographie intéresse la mandibule et le maxillaire, la communication avec le patient est impossible sans le nettoyage. En effet, la radiographie sans nettoyage est illisible tant les interférences des artifices prothétiques en bouche contribuent au bruit .

L’utilisation appropriée du logiciel de reconstitution d’image exige une compréhension du processus de reconstitution tridimensionnelle
Avec l'ouvrage Implantologie assistée par ordinateur les auteurs s'attachent à faire connaître une des techniques les plus avancées de l'implantologie.

Voir la liste des vidéos.



1served

Poster un commentaire

gravatar

1

permalien pour ce commentaire Cabinet Dr. Davarpanah 22 janvier 2011 à 3h05

Dans l’absolu et la plupart du temps, il est possible d’effectuer une simulation 3D sans procéder à un nettoyage au préalable, surtout si un guide radiologique a été utilisé.
Cependant, l’économie de cette étape se fera aux dépends du rendu esthétique des images et du confort visuel dans l’étude du cas. Dans ces conditions, la simulation 3D ne pourra alors être adoptée comme outil de communication avec le patient.