Actualités du site

NOVE 1

APPEL A TEMOINS : implantologistes et omnipraticiens

1 commentaire 2010 à 1:52 posté par Les Implants Dentaires

Appel à témoins destiné au implantologistes et omnipraticiens Projet d'études sur la pose d'implants dans des situations "non conventionnelles".


Les indications de cette pose "non conventionnelle" d'implants, en anglais "unconventional implant placement" sont au nombre de 3.

  • Dents ankylosées
  • dents incluses, le plus souvent des canines au maxillaire
  • racines résiduelles asymptomatiques recouvertes par du tissu osseux

Dans toutes ces indications, la pratique actuelle requiert une chirurgie invasive avant de poser les implants
Avec le Dr. Davarpanah, nous avons vu de nombreux cas d'extraction de canines incluses se terminant par des greffes, ramiques la plupart, pour recréer un volume osseux suffisant. Passer au travers de ces dents incluses nous permet de traiter les patients de manière non invasive.
La radiographie sectionnelle scanner ou cone beam couplée avec un logiciel de simulation nous permet de bien faire connaissance avec le site et ses subtilités avant de le traiter.
Cette nouvelle solution ne s'impose pas automatiquement; il faut savoir raison garder. Dans certains cas, elle est évitée, comme par exemple lorsqu'un kyste est soupçonné ou en présence d'un épaississement de tissu fibreux péri- radiculaire.

Au début, cette approche inédite a été mise en place pour tenter de venir à la rencontre des patients et leur proposer une intervention la plus simple possible, tout en tentant de les soulager au plus vite. Aujourd'hui, ce type d'intervention est devenu un axe de recherche prioritaire et passionnant et c'est la raison de cet appel à témoins destiné adressé aux implantologues et omnipraticiens.
Pour ce projet d'étude française, l'idéal serait d'obtenir 70 cas par indication, c'est-à-dire un total de 210 patients.

Je remercie d'avance tous ceux qui me contacteront et m'accorderont leur confiance dans ce projet. Je crois que nous avons tous à y gagner, la science, en ouvrant de nouvelles indications jusquelà verrouillées, les patients, en recevant un traitement non invasif et les praticiens, en ayant la satisfaction d'avoir proposé un traitement innovant et non invasif à leurs patients.

Consulter l'article complet. publié dans le fil dentaire de septembre 2010



1served

Poster un commentaire

gravatar

1

permalien pour ce commentaire Cabinet Dr. Davarpanah 1 novembre 2010 à 1h58


Ce type d'intervention inédit ne peut avoir lieu que lorsque le praticien est expérimenté et sait réagir de la manière la plus adéquate en cas de difficulté, ce qui est le cas du Dr. Davarpanah. Enfin, le patient connaît bien entendu le caractère exceptionnel de la démarche et il sait qu'en cas d'échec il sera toujours temps de revenir à la voie classique, qui, elle, est invasive.